Depuis 2015, le lumineux message de sagesse amoureuse que le Seigneur a mis en l’âme de Mère Trinidad résonne aussi en français. La Providence a voulu ouvrir cette porte qui donne accès au monde francophone auquel appartiennent quelque 272 millions de personnes sur les cinq continents, et les fruits que commence à donner cette parcelle de la vigne du Seigneur sont véritablement prometteurs.

La plupart de ces voyages ont commencé avec la visite Ad Limina Apostolorum, c’est-à-dire le voyage à Rome que tous les Évêques du monde doivent effectuer, tous les cinq ans environ, pour faire part de la marche de leurs diocèses et pour recevoir les orientations du Pape et de ses collaborateurs. L’Œuvre de l’Église, comme on peut le voir plus en détail dans la vidéo de présentation, les accueille et les accompagne durant cette visite. Pour nombre d’entre eux, c’était le premier contact avec la vie de Mère Trinidad et la mission qu’elle a reçue de Dieu, mais pas le dernier… De fait, un nombre considérable d’entre eux ont accepté notre invitation à participer aux journées de retraite « Le plan de Dieu dans le sein de l’Église », et dès lors, la surprise causée par la force et la conviction avec lesquelles Mère Trinidad parle du mystère de la foi s’est transformée en ferme certitude que cette voix devait être entendue partout et par tous, en commençant par leurs propres prêtres.

C’est ainsi que nous sont parvenues de nombreuses demandes d’Évêques désireux que soit organisée une retraite de l’Œuvre de l’Église pour leur clergé dans leurs propres diocèses. Demandes qui, pour la plupart, provenaient d’Afrique, cette terre de mission bien-aimée qui est aussi terre de foi vivante et joyeuse, où seront organisées par la suite des retraites pour les religieuses et les laïcs.

pano_20160221_0849003

Quelle grande joie pour Mère Trinidad lorsqu’elle a appris ces demandes ! Et plus encore, lorsqu’elle apprend après chaque voyage, de la bouche même des missionnaires, que s’est ouverte l’âme de tant de personnes simples, ce qui rend possible l’action de Dieu en elles, la compréhension de la profondeur d’un message qui doit surmonter les obstacles de la langue et de la culture, l’union profonde avec ce petit « Écho » qui ne fait rien d’autre que répéter la chanson que le Très-Haut entonne en son Église !

burkina_faso-10

Raconter chaque voyage serait sans fin, chaque retraite, chaque rencontre, au Cameroun, au Bénin, au Burkina Faso et en République Démocratique du Congo. Mais nous voulons vous faire part de quelques témoignages afin que vous ayez une vue d’ensemble de ces débuts intenses et pleins d’espérance :

Cameroun

« C’est vrai, au début de la retraite j’avais quelques préjugés, car il y a ici beaucoup de gens qui du matin au soir se prétendent « prophètes », mais peu à peu, nous les prêtres, nous nous sommes rendu compte que cela venait de Dieu et que c’était ce dont nos fidèles et nous-mêmes avions besoin. C’était comme redécouvrir ce que nous avions étudié au séminaire, mais dans une harmonie et avec une profondeur qui pendant les exposés me faisait dire : « mais bien sûr… mais bien sûr… mais bien sûr ! » ».

Bénin

« Je veux remercier toute la communauté de l’Œuvre de l’Église. À Rome, j’ai fait l’objet de mille et une attentions. Et les journées de retraite que j’y ai vécues m’ont donné un nouvel élan pour contempler la beauté de l’Église. Le Plan de Dieu pour l’humanité repose sur son amour indicible. Cette expérience, c’était comme être sur le mont Thabor. Je veux aussi remercier L’Œuvre pour la belle retraite qu’elle a organisée chez nous. Mon diocèse est prêt à recevoir cette grande richesse spirituelle. Que Dieu vous protège tous et en particulier Mère Trinidad ».

Burkina Faso

« Ce que j’ai reçu durant cette retraite a été un cadeau, pour un nouveau commencement dans la vie spirituelle. Je ne cesse de me répéter chaque jour les paroles et les phrase de Mère Trinidad, et pour cela je voudrais lui dire encore une fois merci, et aussi merci à vous qui avez accepté de faire des milliers de kilomètres pour partager cette richesse ; que le Seigneur lui accorde une longue vie et vous donne la force de parcourir le monde entier »

R. D. du Congo

« C’est aujourd’hui une grande joie pour moi de terminer notre retraite annuelle. Les prêtres du diocèse ont pu vivre l’expérience que j’ai moi-même vécue à Rome après notre visite Ad Limina en 2014. La retraite à laquelle j’ai participé m’a profondément ému et a changé « quelque chose » à ma vie. Cela a été pour moi, pour ainsi dire, un point de départ – je n’étais Évêque que depuis trois ans –. Je connaissais déjà certaines choses, mais la manière dont Mère Trinidad les abordait m’a bouleversé, m’a réveillé, m’a permis de les connaître encore mieux, et surtout de personnaliser ce que j’avais entendu. Cela a changé la compréhension de ma vie de chrétien, de prêtre, et plus encore, d’Évêque. C’est quelque chose de très spécial, je me réjouis de pouvoir le partager avec les prêtres, et je suis heureux de leur accueil enthousiaste ».

Mais, avec des accents de simplicité, avec profondeur et vie, les Évêques n’ont pas été les seuls missionnaires de cette connaissance et de cet amour pour la Sainte Église, car quelques familles de L’Œuvre de l’Église, pleines d’élan et avec leur travail apostolique, ont épaulé cette demande de Dieu à Mère Trinidad : « Va et dis-le, ceci est pour tous ! ».

Suisse

« Nous sommes contents depuis que l’Esprit Saint est venu nous visiter et nous remplir de son amour à travers la venue de membres de L’Œuvre de l’Église. Grâce aux enseignements de Mère Trinidad, qui éclairent de leur lumière les mystères de notre Seigneur, ils sont porteurs de cette connaissance, et ils la propagent de manière virale à tous ceux qui sont en contact avec eux. Je remercie Mère Trinidad d’avoir partagé ses lumières fécondes, et je prie pour elle et pour que son Œuvre s’étende à tous les continents ».

Dans tous les diocèses que nous avons visités jusqu’ici, tous ! ils sont nombreux ceux qui ont vécu une profonde rencontre avec le Seigneur, ou une véritable conversion, ou une découverte des mystères très riches qui sont déposés en l’Église : Évêques, Prêtres, Religieuses et laïcs ; Dieu est pour tous !