« J’ai soif… »

Que de fois, lorsqu’avec révérence nous relisons la Passion, s’est gravée en nos cœurs cette lamentation de Jésus sur la croix. Mais il est très probable que cela n’ait jamais suscité en nous la surprise qui inonde l’âme de Mère Trinidad, qui s’exclame alors :

Celui qui est « la Source de la vie, la Source qui jaillit jusqu’à la vie éternelle », crie dans un déchirement de douleur : « J’ai soif !… ».

Et Toi, Jésus, de quoi peux-Tu avoir soif, puisque Tu es le Verbe du Père et que Tu contemples face à face son être éternel, Toi qui, en raison de ta personne qui est d’être Parole en Dieu, ne peux vivre que pour Le chanter et Le manifester ? […]

Jésus a soif de ceci : crier « Dieu !… » ; Il a soif de crier, par sa nature humaine, l’Amour infini qui, brûlant dans le sein de l’adorable Trinité, a bondi aux entrailles de Marie pour, de là, se donner à l’Église en Chanson sanglante d’amour éternel.

529-02La réponse remplit notre âme de lumière. En outre, elle évoque en nous le mandat missionnaire que Jésus a confié à ses Apôtres, qui résonne avec plus de force, si c’était possible, durant ce mois d’octobre missionnaire. Ce mois durant lequel notre Sainte Mère l’Église nous invite à vivre cette soif de Jésus, le regard tourné vers ce que dans son message le Pape François a appelé la « grande et immense œuvre de miséricorde » de l’Église : les missions.

La soif d’âme a été et continue d’être une constante de la vie de Mère Trinidad, depuis cette première demande de Dieu en 1959 : « Va et dis-le ! ceci est pour tous ! », qui a scellé son âme avec cette mission : « être Église et faire que tous soient Église ». Selon les propres mots de Mère Trinidad dans l’un de ses exposés :

«L’Amour nous exhorte, la gloire de Dieu n’attend pas, les âmes nous appellent. Notre mission c’est de chanter, chanter ; parfois « entre le portail et l’autel », car nous devons toujours être dans cette attitude ; et, une fois nos heures de prière accomplies, en apostolat et en communication directe avec les âmes.

J’éprouve une attirance particulière envers les terres de mission ; je ressens le besoin de courir, courir et aller là où sont les âmes les plus désemparées de la terre et leur chanter les richesses de Dieu notre père, du Christ, de Marie et de ma Sainte Église. À ces âmes qui ne savent ce que veut dire cœur de Père, qui ne savent ce que veut dire cœur de Dieu ! qui ne savent ce que veut dire vie divine ou Amour éternel ! ».

Récemment, l’un des nombreux évêques qui viennent dans nos maisons assister aux journées de retraite « Le Plan de Dieu dans le sein de l’Église », disait à Mère Trinidad combien il se sentait en communion avec elle dans sa mission de faire connaître la vie de Dieu, qui se transformait en une nécessité urgente et très forte de mettre toute sa vie à la disposition du Seigneur pour sa gloire et pour le salut des âmes. Cela comme fruit d’une grande intimité avec le Dieu du Saint Sacrement, source véritable de tout élan missionnaire.

Durant ces dernières années – tant qu’Il lui prête vie – le Seigneur a voulu commencer à combler ce désir qu’Il a Lui-même gravé en l’âme de Mère Trinidad, par les très nombreux voyages apostoliques que l’Œuvre de l’Église a déjà réalisés dans les endroits du monde les plus variés.4502

Avec les prochains articles publiés dans notre blog, nous vous ferons participer, au cours de ce mois d’octobre, à ces voyages apostoliques par lesquels l’Œuvre de l’Église répond à l’appel des Évêques qui, en tout lieu, demandent que soit répandue sur leurs diocèses l’immense lumière que Dieu a fait briller pour tous, en l’Église, à travers Mère Trinidad.

Cet article n’est qu’une introduction qui veut susciter votre curiosité pour la suite. Néanmoins, et par-dessus tout, avec Mère Trinidad, nous voulons vous aider – nous aider – à raviver cette soif d’âmes qui doit faire de nous tous des missionnaires, par notre vie, par notre parole et, avant tout, par nos longs moments de prière devant Jésus Eucharistie.

Prions pour le fruit de tous ces voyages. Soyons, ainsi, à travers la prière et le sacrifice, de véritables missionnaires, de la manière la plus complète et la plus efficace, pour la gloire de Dieu et le bien de toutes les âmes.

img_20160218_1838362