Extrait du livre publié de Madre Trinidad de la Santa Madre Iglesia Sánchez Moreno:

La Iglesia y su misterio (L’Église et son mystère) 11-1-1967

LA VOLONTÉ DE DIEU

NUBES-CABECERA

Dieu vit sa vie dans la communication chaleureuse de sa Famille Divine. Il S’est intercommunication de vie trinitaire, pour Lui, en Lui et par Lui, n’ayant besoin en rien besoin de nous.

Dieu s’est tout entier sainteté, tout entier perfection éternelle. Dieu s’est volonté infinie d’être.

Dieu s’est, car Il sait ce qu’Il peut s’être et qu’Il veut s’être ce qu’Il sait qu’Il peut être. Et Il le veut parce que, comme Il est le Bien éternel, Il adhère à ce même Bien de manière telle que par exigence de sa propre perfection, tout ce qui est bon pour Lui, Il le veut en son vouloir qui est être.

Dieu s’est surabondant et profond, Il vit en Lui, engendre en Lui et Il est Amour en Lui.

Et Dieu, qui a en Lui tout ce qu’Il pourrait désirer, qui n’a besoin de rien vers le dehors  – si bien que s’Il en avait besoin c’est qu’en Lui sa capacité ne serait pas comblée et achevée et dès lors Il ne serait pas Dieu – a voulu, en un vouloir qui est agir et qui est manifestation de sa volonté, nous créer pour que nous puissions Le vivre, entrer là où Il est et Le contempler avec sa Vue, Le chanter avec sa Parole et L’aimer en son Amour, pour que nous puissions pénétrer au cœur de son intercommunication et en participer.

Dieu nous a créés seulement et exclusivement pour que nous vivions de sa vie, seulement et exclusivement pour cela. Notre seul but est Dieu. Il est le centre qui doit remplir notre éternité pour toujours, ou notre toujours avec son Éternité.

Et à l’intérieur de cette même volonté infinie de Dieu, qui s’identifie avec ses Personnes et avec son être même, Il a voulu nous mettre sur la terre, de nous donner une liberté qui puisse nous rendre capables de Le posséder. Et Il a établi pour nous les circonstances de notre vie avec lesquelles nous remplissons notre but qui est de vivre de Lui. C’est pourquoi les choses, les choses elles-mêmes bien employées, ne peuvent jamais nous séparer de Dieu, car Il nous les a données pour que nous Le servions mieux.

Ainsi, lorsqu’à tout moment de notre vie, par amour pour Dieu, là où nous sommes, nous essayons d’accomplir sa volonté, en remplissant avec le plus d’amour possible la tâche qui nous est confiée, nous vivons de la volonté divine. Et, comme en Dieu sa volonté s’identifie avec sa vie unitaire et trinitaire, nous vivons de la Trinité peut-être sans nous en rendre compte, inconsciemment. Néanmoins, voilà quelle est la grande réalité de notre vie de grâce.

Et plus encore, comme lorsque Dieu parle, ce qu’Il dit advient, et qu’Il a voulu dire toute sa vie à l’Église et à chacun de ses membres, alors, en mon âme, à chaque moment de mon existence, se réalise la vie de Dieu, ou se réalise en moi la Parole de Dieu, car ce qu’Elle dit survient ; ainsi Dieu vit sa vie en Lui et pour Lui, et Il la vit en Lui, par Lui et pour Lui, en moi et pour moi ;

et Il la vit aussi en chacune des âmes qui sont en état de grâce, en Lui, pour Lui et par Lui et pour chacune de ces âmes ; et Il la vit aussi pour moi en elles, tout comme en mon âme Il la vit pour toutes les autres.

Et non seulement avec les membres de l’Église militante, mais aussi avec les membres de l’Église souffrante et de l’Église glorieuse et avec tous les anges ; et entre tous les membres se réalise une intercommunication de vie divine qui remplit chacun d’eux et que chacun vit en fonction du lieu ou des circonstances que la volonté de Dieu, qui s’identifie avec sa vie, a établis pour lui. Car la vie de la grâce ou de la gloire ce n’est pas autre chose que vivre la vie de Dieu selon les circonstances établies pour chacun de nous : les uns dans la lumière, certains par la foi et d’autres par la purification. Mais c’est la même vie vécue par tous et communiquée entre tous selon la volonté de Dieu envers chacun de nous, et selon l’ouverture de chacun à l’Infini qui Lui fera réaliser en nous cette même Volonté.

Les trois Personnes divines agissent ensemble en notre âme, néanmoins, chacune d’Elles agit de la manière qui Lui est propre. En adhérant à Dieu, nous adhérons à toutes les Trois, ensembles, même si nous trouvons en chacune sa propre manière d’agir. Car, si nous adhérions à l’une des Personnes plus qu’à une autre, cette Personne divine nous conduirait aux deux autres, puisque c’est en commun qu’Elles agissent vers le dehors, chacune avec sa touche personnelle.

La conclusion de tout ce qui vient d’être dit c’est que la seule chose qui nous intéresse, nous les membres de l’Église, là où nous sommes et dans les circonstances qui sont les nôtres, c’est de nous employer avec le plus grand amour possible à chercher la volonté divine, à adhérer à elle et à l’accomplir, car c’est en elle seule que nous pouvons être auprès de Dieu selon sa propre volonté, et que nous pouvons Le vivre en sa vie à la mesure, selon la forme et la manière qu’Il veut pour chacun de nous ; ainsi nos aspirations et nos capacités seront comblées et nous vivrons heureux dans la grande joie des enfants de Dieu.

Landscape1

Madre Trinidad de la Santa Madre Iglesia.

Extrait du livre publié de Madre Trinidad de la Santa Madre Iglesia Sánchez Moreno: La Iglesia y su misterio (L’Église et son mystère)

Note. Pour télécharger le texte complet cliquer ici.